Dystrophie ectodermique

Dystrophie ectodermique hidrotique de Clouston

485

De transmission autosomique dominante, elle comporte une
KPP, une hypotrichose et parfois un retard mental, en plus des pachyonychies et hypoplasie unguéale. Dans ce cas, un traitement durant trois mois par de la terbinafine a été sans résultat malgres la confirmation de l’onychomycose suspectée au début. Le diagnostic fait par le faisceau d’arguments.

Voir aussi

Une image, un diagnostic.

Quel est le seul diagnostic à évoquer ? Quels sont les éléments sémiologiques de diagnostic …

Ulcérations génitales récidivantes.

Le motif de consultation est des Ulcérations génitales récidivantes. Articles relatifs : Ulcération douloureuse AINS …