1

Faciès de « Scar » !

IM000930.JPG

Un marin de 33ans, consulte pour la persistance d’oedeme diffus qui s’accompagne d’arthralgies, malgré la prescription d’AINS et de corticoïdes.
L’examen général est normal en dehors de cet aspect bouffi.
A quoi vous pensez et quelle est votre conduite ?

Conduite pratique (Solution)

lèpre lépromateuse

Il s’agit d’un faciès léonin, c’est une lèpre lépromateuse confirmée par bacilloscopie et examen anatomopathologique.
Patient à adresser au centre de léprologie pour complément de bilan et démarrage de traitement selon le schéma national en vigueur.

IM000936.JPG

IM000929.JPG




Corticoïdes et infection

247

Dans un tableau d’arthrites, baisse de l’acuité visuelle, et de papules sur les membres,le tronc et le visage, madame F.M, originaire de Taza, était hospitalisée dans un hôpital régional.

Son médecin traitant lui prescrit des anti-inflammatoires non stéroïdiens, et passe rapidement devant l’aggravation des arthrites aux corticoïdes par voie générale.

Après 1 mois il reçoit sa malade avec moins de douleur articulaire, mais avec une acuité visuelle nulle et une extension des lésions dermatologiques, il fait alors appel à son confrère dermatologue pour avis !

Quel est votre diagnostic ?

Conduite pratique (Solution)

Lèpre lepromateuse

Les lésions cutanées étaient des lépromes, le tableau général qu’elle présentait était une réaction de dégradation. Le diagnostic était assurée par la bacilloscopie des lésions cutanéomuqueuses, et par la biopsie cutanée, le traitement repose sur la trithérapie en milieu hospitalier pendant trois mois selon le schéma thérapeutique nationale en vigueur, puis en ambulatoire sous dapsone pendant des années.

Le retard diagnostic et la prescription aveugle de corticothérapie ont été payés très chères par cette femme, aveugle pour toujours.




Plaques faciales

117

Un jeune homme consulte pour une plaque crouteuse centrifuge medio faciale.
Plusieurs traitements locaux et généraux, antiseptiques , antibiotiques et antimycosiques ont été prescrits sans amélioration.
Quel diagnostic évoquez vous et quelle est votre conduite pratique ?

Conduite pratique (Solution)

Lupus Tuberculeux
L’anatomie pathologie confirme le diagnostic.
Le traitement antituberculeux est prescrit par les phtisiologues selon le schéma national.
Les séquelles qu’il garde après traitement « photo 2 » sont en rapport avec le retard diagnostic.




Nodule douloureux

105

Ce patient est régulièrement réveillé à cause d’une douleur vive quand il se met sur le coté atteint de cette tumeur de l’hélix. Quel est le diagnostic et la conduite thérapeutique ?

Conduite pratique (Solution)


La résection chirurgicale est la meilleure solution.

L’examen anatomopathologique est obligatoire pour éliminer un carcinome épidermoide.




Cocardes récidivantes !

104

Un jeune homme consulte pour une éruption en cocardes, faite de papules et de vésiculo bulles palmo plantaire récidivantes à chaque récurrence herpétique. Quel est votre diagnostic et que proposez vous ?

Conduite pratique (Solution)

Erythéme polymorphe
Topiques et bains antiseptiques pour les vésicules et les croûtes.

La prévention des poussées herpétiques par un antivirale per os peut être indiquée si les récidives sont très fréquentes.

Eviction des causes de récidives herpétiques (mordillement, ensoleillement, fièvre).




Erythème En papillon !

103

Une jeune femme consulte pour des plaques inflammatoires des joues dans un contexte d’altération de l’état général. Quel est votre diagnostic ?

Conduite pratique (Solution)

Lupus systémique
Hospitaliser pour confirmation et bilan d’extension.

Traitement fonction des organes atteints.




Cordon cervical

53

Un homme consulte pour un cordon latéro cervical asymptomatique. Ce cordon est parsemé de quelques nouures. L’examen dermatologique trouve une éruption de papulo nodules.

Conduite pratique (Solution)

lépre lépromateuse
Ce sont des lépromes.

Une confirmation histo bactériologique est nécessaire. le bilan immunologique permet de classer le patient pour le traiter selon le protocole national en vigueur.

18_solution




Erythème keratosique

52

Cette femme consulte pour des plaques d’erythème keratosique et atrophique du visage recouvertes de squames-croutes adhérentes.

Conduite pratique (Solution)

Lupus érythémateux chronique
La confirmation du diagnostic est histologique.

Un bilan pour éliminer un lupus systémique est nécessaire..

Le traitement local comporte un dermocorticoide très fort et une protection solaire.

Un traitement par des antipaludéens de synthèse est souvent prescrit.




Peau et vacances

51

Un enfant de dix ans, bien portant, consulte pour une desquamation du visage, deux jours auparavant il se plaignait d’un érythème aigu et cuisant de la face .

Conduite pratique (Solution)

Brûlure solaire
La desquamation a résulté d’une brûlure secondaire à l’exposition solaire sans protection, l’herpes labial en témoigne bien.

Prescrire une crème hydratante.

Et surtout insister sur la protection solaire pour améliorer le comportement envers les UV et eviter ainsi leurs effets cummulatifs.




Syndrome de Sezary

913

Lymphome cutané epidermotrope, tumeur, infiltration et ulcération: Syndrome de Sezary.